Une violence et une vision archaïque tirées du coran

Pourquoi tant de garçons turco-musulmans sont-ils en situation d’échec scolaire ? Pourquoi y a-t-il trois fois plus de délinquants parmi eux que parmi les Allemands ? Pour Necla Kelek, les cause de cet échec ne sont pas la discrimination sociale et les carences éducatives, mais la façon dont le jeune musulman est élevé par le père. Les coups qu’il reçoit lui inculquent le « respect » qu’on doit à plus fort que soi. La « honte », c’est la faiblesse de ne pas pouvoir se venger.

Cette violence qui régit les rapports sociaux s’appuie sur une vision archaïque du monde tirée du Coran et réaffirmée de génération en génération. Dès lors, l’intégration de ces fils « perdus » n’est possible que s’ils cessent de se considérer comme les représentants d’une « communauté musulmane » et cherchent leur propre voie.

Plaidoyer pour la libération de l’homme musulman , de Necla Kelek – 224 pages – Avril 2007

Publicités
Publié dans Non classé. Étiquettes : , . Commentaires fermés sur Une violence et une vision archaïque tirées du coran

Islam et échec de l’intégration

Je voulais montrer pourquoi l’intégration de mes compatriotes turcs en Allemagne est toujours un échec. Au lieu d’apprendre l’allemand, ils se sont massivement retirés dans leurs mosquées, d’où ils défendent leur monde islamique. Ils ont depuis bien longtemps créé leur propre société parallèle, notamment grâce aux acquis sociaux allemands.

Mais la société allemande n’en continue pas moins à penser qu’elle a une dette envers les étrangers. Dans ce pays, le sentiment de culpabilité semble primer sur la défense de la Constitution. C’est incompréhensible !» [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Islam et échec de l’intégration

Multiculturalisme, tabou et immigration

Il est curieux que mes adversaires sortent tous du milieu nanti de la recherche sur l’immigration, financé par l’Etat. Ils avaient largement le temps, les moyens et l’opportunité d’examiner les questions des mariages forcés, des mariages arrangés, des crimes d’honneur, de la ségrégation et de l’islam. Ils auraient pu se poser les questions que j’ai posées.

Mais ils ne l’ont pas fait, car de telles questions n’entrent pas dans leur conception idéologique du multiculturalisme. Ils se sont donc pliés au tabou et ont laissé d’autres le faire ». [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Multiculturalisme, tabou et immigration

Islam, immigration, Europe

Nous oublions qu’énormément d’immigrés musulmans vivent dans des communautés dont la vision du monde se limite à l’islam. Ce que nous voyons affectueusement comme une grande famille vit selon d’autres règles que les nôtres, sans liberté individuelle, sans liberté de dire non au port du voile et à l’importation de mariées ou de mariés. Ceux qui quittent la communauté se rendent coupables de trahison. Beaucoup n’osent pas franchir le pas, et ni les écoles, ni les agences pour l’emploi, ni les services sociaux n’envoient les signaux nécessaires pour changer la situation. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Islam, immigration, Europe

L’islam n’est pas adapté à la modernité

« L’islam, bien qu’il soit présent en Europe depuis 1 400 ans, n’a jamais pu prendre racine. Il s’agit d’une religion arabe, même si elle se veut universelle. L’islam ne connaît aucune individualité, sa vision de l’humanité n’est pas adaptée à la modernité, qui réclame des individus responsables d’eux-mêmes ; l’islam suit un autre modèle de société, collectiviste celui-là. Il a non seulement la prétention d’être une croyance, mais il se pose en religion de l’unité de la vie, de la foi, de la loi et de la politique. Cela va à l’encontre de la laïcité. L’islam tente d’imposer des droits collectifs, alors qu’une société éclairée défend avant tout le droit de l’individu. » [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur L’islam n’est pas adapté à la modernité

Ils empêchent l’intégration de leurs enfants

« J’avais dix ans quand je suis venue d’Istanbul en Allemagne. Je m’y sentais chez moi. A ma puberté, mes parents m’ont interdit tout contact approfondi avec mes camarades de classe allemands, mes professeurs, l’Allemagne. Pendant quatre ans, je ne voyais la vie qu’à travers la fenêtre de mon appartement. Un jour, j’ai cessé d’obéir à mon père. Il y a eu l’éclat. Je savais dès lors que je ferais mon chemin toute seule. Mon père est parti et ma mère m’a laissé étudier. Cela m’a sauvée.L’Allemagne a longtemps pensé qu’une société moderne était attirante pour d’autres cultures. C’était oublier que certaines cultures sont encore moyenâgeuses et se moquent des droits individuels. La partie des migrants qui n’a pas pu ou voulu bénéficier de la modernité, qui a refusé d’apprendre l’allemand, s’est retranchée dans son environnement familier, ses us et coutumes, et dans sa base culturelle, l’Islam. Ils ont reproduit leurs structures villageoises anatoliennes et empêché leur intégration et celle de leurs enfants.[lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Ils empêchent l’intégration de leurs enfants